21.06.19 - Canicule? Impossible, c'est le premier jour de l'hiver!

Les nouvelles palpitantes du Val d'Arolla, buzz et autres #alternativefacts
Répondre
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3203
Inscription : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

21.06.19 - Canicule? Impossible, c'est le premier jour de l'hiver!

Message non lu par arollablabla » 21 juin 2019, 14:38

Canicule en prévisions? Pas de souci!

Sortie en kiosques et librairies aujourd'hui premier jour de l'été du tome 2 des carnets de voyage de l'épicier d'Arolla intitulé "guerres d'hiver". Et en kiosques et librairies uniquement, car les livres ne s'achètent pas dans les supermarchés, ni chez les vendeurs de casseroles ou d'aspirateurs, ni chez les marchands de meubles ou de gadgets, et encore moins dans les grandes surfaces où les caissières sont remplacées par des robots, des scanners et des écrans qui ne comprennent que les chiffres!


En vente donc:
sur Sion exclusivement à La liseuse https://www.laliseuse.ch et chez Payot https://www.payot.ch,
à Martigny exclusivement à la librairie Des-livres-et-moi https://www.des-livres-et-moi.ch,
au kiosque des bains thermaux d'Ovronnaz
et bien sûr à l'épicerie du Rond-Point d'Arolla https://shop.arolla.org/index.php/livre ... -91-2-p-78
(également disponible à la Médiathèque du Valais):


guerres d'hiver #Carnetdevoyage #91-2

« Y a-t-il des enfants sages ici? »


Ces petites têtes basses bien lisses et bien dociles, ces petites têtes lasses bien formatées, cette franche moutonnaille qui croit dur comme fer en de vieux hommes barbus et coriaces, pourvoyeurs contre promesses d'allégeance de merveilleuses pacotilles tombées du ciel?

Noël, sa propagande, son maître chanteur, ses cohortes de guerriers mercantiles avides et voraces, égoïstes, pressés, stressés, qui s'accaparent et dévorent, insatiables, le monde sans partage.


« Et si c'était au coeur noir de l'hiver, là où les routes se muent en pages blanches, que se cachait la source de la plus belle, de la plus intense des lumières?. »


Il est cinq mois plus tard et en ce beau matin de décembre 91, je reprends congé du monde. Je sacre mon camp à St-Pétaouchnok, loin des machines bruyantes qui tournent dans nos têtes, loin des charlatans vissés sur leur piédestal et autres chefaillons haïssables confortablement perchés dans leurs cabines insonorisées. Il est cinq mois plus tard et en ce beau matin de décembre 91, je reprends ma volée et vous laisse mon royaume pour une longue nuit blanche dans d'autres bras.

Canicule? et tout à coup Brrrrrrrrrrr......

Image

https://www.arolla.biz/guerresdhiver



Répondre