23.12.68 - Joséphine a deux amours: son pays et Arolla

Rétrospective 2018 du Val d'Arolla
Répondre
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3087
Inscription : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

23.12.68 - Joséphine a deux amours: son pays et Arolla

Message non lu par arollablabla » 23 déc. 2018, 08:24

Tous nos lecteurs se rappellent la fameuse chanson « J'ai deux amours, mon pays et Paris » qu'interprétait il y a déjà bon nombre d'années, une chanteuse de couleur : Joséphine Baker. C'était dans les années 1930.

Aujourd'hui Joséphine Baker, si elle a toujours deux amours, ils ont quelque peu changé. Certes, c'est tout d'abord son pays, puis ensuite ce sont ses enfants adoptifs et, sur le même pied, la station d'Arolla qui a eu la joie, samedi en fin de journée, de l'accueillir pour une quinzaine de jours avec ses enfants.

Samedi après-midi, plusieurs personnalités d'Arolla dont notre ami Francis Follonier, se trouvaient à la gare de Sion afin de recevoir l'illustre vedette mondialement connue qui a été émue. En effet, les responsables de la station ont décidé d'accorder le titre de marraine d'Arolla à Joséphine Baker qui est la première vedette mondialement connue à venir résider à la station. De ce fait, les 12 enfants de la célèbre chanteuse sont devenus les enfants des habitants d'Arolla.

Qui est Joséphine Baker ?

C'est une artiste de music-hall née à Saint-Louis aux Etats-Unis d'Amérique. Elle est née en 1906, mais je vous rassure tout de suite, elle ne porte absolument pas son âge, ni physiquement, ni moralement. C'est la fameuse « Revue nègre » représentée à Paris en 1925 qui donne le départ de son éblouissante carrière en France. Chanteuse et danseuse de talent, d'une très grande beauté plastique, elle a réuni les qualités traditionnelles des vedettes du music-hall français et le dynamisme des chanteurs noirs américains Son nom reste lié à certaines chansons qui ont fait le tour du monde dans les années 1930 : (Yes, we have no Bananas, J'ai deux amours, la Canne à sucre). Cependant Joséphine Baker interprète aussi des opérettes telles que : (Créole et l'Arlésienne). Le cinéma a également eu l'occasion de la compter au nombre de ses grandes vedettes, car elle a interprété notamment : (Zouzou, Princesse Tam-tam, Fausse alerte).

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, Joséphine Baker s'est fixée en France et, pour montrer l'imbécilité du racisme, a adopté douze enfants de races différentes qu'elle élève en une seule famille avec un véritable amour maternel. C'est afin de les faire vivre que cette alerte sexagénaire entreprend encore des tournées de chant au théâtre, à la télévision.

Cependant, il y a la sacro sainte administration qui ne veut pas entendre parler d'humanité de cœur, et Joséphine Baker s'est vue poursuivie par les créanciers qui lui ont fait saisir son domaine des « Millandes » où elle vivait avec ses enfants. Bien que ruinée, Joséphine Baker continue néanmoins cette œuvre qu'elle a commencé voici plus de 10 ans.

La France l'a décorée de la Légion d'honneur, de la Croix de Guerre et de la médaille de la Résistance. Mais c'est tout I
Nous voudrions lui offrir pour elle et sa famille, un gîte gratuit. Hélas nous ne pouvons pas. Nous ne pouvons que l'admirer et surtout nous ne pouvons que lui dire merci Merci pour la leçon d'humanité qu'elle donne au monde.

P. Anchis, Le Confédéré du 23.12.1968


C'est avec son accent inimitable, mais surtout avec son cœur, que la célèbre vedette Joséphine Baker a remercié M. Francis Follonier d'Arolla.
Elle et lui s'entendront, certainement puisque tous deux sont à la tête d'une nombreuse famille.
A l'arrière-plan, l'aîné des enfants adoptifs de la vedette.


Image



Répondre