19.12.68 - Joséphine Baker passera Noël à Arolla

Rétrospective 2018 du Val d'Arolla
Répondre
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3213
Inscription : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

19.12.68 - Joséphine Baker passera Noël à Arolla

Message non lu par arollablabla » 19 déc. 2018, 09:08

Joséphine Baker passera Noël à Arolla, la plus haute station de ski d'Europe

Arolla est la benjamine des stations valaisannes de ski. En revanche, en tant que centre alpin et station d'été, elle doit certainement figurer aux premiers rangs d'ancienneté. Lovés au fond du cirque prestigieux de montagnes, dominé par le Mont-Collon, le Pigne, l'Aiguille de la Tza, les chalets, hôtels et pensions de ce haut lieu touristique pourraient nous en conter long sur l'époque héroïque de la conquête des Alpes.

Pendant longtemps, Arolla est demeurée cette oasis perdue au fond de la vallée, que l'on découvrait comme par enchantement, à travers les branches d'un arolle, au débouché de la dernière pente du sentier venant des Haudères. Puis sont venus les grands travaux d'aménagement hydroélectriques de la Grande Dixence. L'antique chemin muletier a fait place à une route. D'un coup, Arolla est sortie de son isolement qui faisait le bonheur de certains mais qui empêchait l'exploitation rationnelle des richesses naturelles du site et de ses possibilités sportives d'hiver et de printemps.

Sous l'impulsion d'hommes d'initiatives s'est fondée la société des remontées mécaniques, aujourd'hui présidée par M. Henri
Trovaz et dont le secrétariat est confié à un animateur-né, M. Francis Follonier. C'est ainsi que cette société a réussi à doter Arolla, le 1er janvier de cette année, d'un premier téléski, celui de Fontanesse, qui couvre en 8 minutes et 40 secondes les 600 mètres de dénivellation et les 2080 mètres de distance séparant les stations inférieure et supérieure.

Deux nouveaux téléskis

Face au succès remporté par cette première installation ouvrant aux skieurs les champs magnifiques de Fontanesse, la société se mit derechef-à l'oeuvre pour installer un second téléski, celui de Guitza (700 mètres de longueur, 278 mètres de dénivellation, 3 minutes 30 de parcours) et un troisième, celui de la Tza (longueur 550 mètres, 200 mètres de dénivellation et 3 minutes de parcours). C'est ainsi qu'au seuil de la seconde saison de son existence, Arolla dispose de moyens de remontée « irriguant » 25 kilomètres de pistes soigneusement balisées et permettant un débit total de 2000 personnes à l'heure.

Piste de luge, patinoire et école de ski

Une station d'hiver ne se conçoit pas sans son école de ski. Elle fonctionne à Arolla où son responsable, M. Jean Gaudin, dispose de deux téléskis mobiles de 100 et 200 mètres de longueur pour ses classes.

L'ancien chemin La Mounta-Arolla a été aménagé en piste de luge qui fait le bonheur des hôtes de la station, tout comme
la patinoire créée sur les courts de tennis de l'Hôtel Mont-Collon.

Disons encore qu'Arolla dispose actuellement de 300 lits d'hôtels, de 200 lits en dortoirs et de 30 lits de chalets. Au-dessus
de l'Hôtel Kurhaus, sur un plateau entouré d'une forêt d'arolles, se construit un bloc de dix appartements offerts en vente.

Sécurité d'abord

Arolla se situe aux environs de 2000 m. d'altitude. Son premier téléski débouche à 2650 m. On imagine facilement que le plaisir de skier ainsi en haute montagne doit s'accompagner de toute la prudence souhaitable. Les animateurs de la station ont tracé les pistes hors de tout danger. De plus, ils ont monté un service de balisage et d'entretien permanent qui fonctionne au moyen d'un Rollba constamment au travail sur les pentes. Enfin, le service de secours est bien organisé et équipé de tous les appareils nécessaires à une intervention d'urgence. Mais qu'on se rassure : ceux qui connaissent l'alpe de Praz-Gras ou les doux contreforts de Fontanesse savent que s'il convient de prendre certaines précautions, comme partout en haute montagne, l'endroit, plein de soleil, est uniformément tendu d'une couche de neige douce comme la peau d'un bébé.

Un Noël mémorable

On se souviendra, à Arolla, de Noël 1968. Tout d'abord parce que la marraine de la jeune station, Joséphine Baker, y viendra avec ses treize enfants adoptifs. Pour son plaisir d'abord, et celui de ses petits protégés. Pour présider ensuite à la célébration du premier anniversaire d'Arolla « by winter », en toute simplicité, avec tous ses amis de là-haut. Pour parler enfin, avec les promoteurs de la station, de ce projet de télésiège ou de télécabine que l'on rêve de lancer à la conquête du col de Guitza, à 2800 m. d'altitude, et de ses champs de ski de la Roussette.


A la douce lumière des bougies de l'arbre de Noël, Arolla va faire le bilan de sa première année d'existence et,, déjà, franchit un nouveau pas en avant dans son équipement. Il ne nous reste qu'à souhaiter à Arolla, comme à toutes nos stations valaisannes, beaucoup de bonne neige pour la saison qui s'ouvre.

Gérald Rudaz
Le Confédéré du 19.12.1968


Au premier plan : Vue sur la station inférieure du téléski de Fontanesse massif imposant du Mont-Collon qui ferme la vallée.
Image



Répondre