• LES CINQ DERNIERS MESSAGES  Back Forward Stop Play

Nouvelliste du 01.10.19 - Pas de cabine entre les Haudères et Arolla

Articles interceptés dans les médias
Répondre
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3200
Inscription : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

Nouvelliste du 01.10.19 - Pas de cabine entre les Haudères et Arolla

Message non lu par arollablabla » 03 oct. 2019, 16:13

MOBILITÉ - Trop cher, le projet de télécabine entre les deux villages est abandonné par le canton.

Trop cher. Il avait enthousiasmé certains commerçants et hôtelliers d'Arolla qui y voyaient la chance d'un nouvel essor touristique. Le projet de liaison câblée entre les Haudères et Arolla est toutefois abandonné. "Une décision basée sur les coûts", résume Gilles Délèze, collaborateur au Service des transports du canton.

Un projet à 25 millions

Estimé à 25 millions de francs, le pojet de télécabine surpasse de loin les 10 millions nécessaires à la remise en état de la route pour ces trente prochaines années. Quant aux frais de fonctionnement et d'exploitation annuels, ils s'élèvent à 1,5 million pour la télécabine contre deux tiers de moins pour la route. Le score est sans appel. "La décision d'abandonner le projet s'est rapidement imposée", avoue Gilles Délèze. D'autant que la liaison par câble, longue de 6 km, n'offrait aucun gain de temps - vingt minutes pour les deux solutions - et qu la route n'aurait pas été complètement abandonne. "En maintenant partiellement la route, l'économie sur cette dernière n'était pas suffisante."

Une solution pour limiter les fermetures en hiver

À l'origine, le projet entendait assurer une desserte plus constante que celle offerte par le tronçon carrossable. Depuis plusieurs années, les habitants et hôtes d'Arolla se sont en effet habitués à être provisoirement coupés du monde quelques jours en hiver, la route étant barrée pour cause d'avalanche. "Nous avons pris la décision de rallonger une galerie située à un endroit où les coulées sont fréquentes", annonce Virginie Gaspoz-Chevrier, présidente d'Evolène. Une intervention qui devrait, à l'avenir, limiter les fermetures. "Nous pouvons également nous donner les moyens de mobiliser davantage de machines pour déneiger plus rapidement les tronçons problématiques", poursuit Gilles Délèze, en ajoutant que les habitants d'Arolla étaient habitués à ce risque. "Au contraire des milliers de touristes de Zermatt, par exemple."

Le projet n'est peut-être pas définitivement enterré

À Arolla, la décision d'abandonner le projet était communiquée fin août, lors d'une séance dédiée aux acteurs du tourisme. Là, les réactions ont été doubles. "Certains ont été déçus car ils voyaient dans ce projet un véritable potentiel touristique alors que d'autres étaient rassurés d'apprendre que la route était maintenue", confie la présidente d'Evolène. Le projet pourrait tout de même voir le jour s'il était porté par des acteurs privés capables de le porter financièrement. "La liaison ne serait alors plus une desserte publique mais un transport vocation touristique", précise Gilles Délèze. Sselon nos informations, plusieurs partenaires auraient déjà fait mention de leur motivation.

Noémie Fournier

Grandes manoeuvres aux alentours de La Gouille pour la remise en état d'un tronçon d'une route bien souffreteuse...

Image

Image

Image

Image

Image



Répondre