• LES CINQ DERNIERS MESSAGES  Back Forward Stop Play

Nouvelliste du 19.01.18 - Coupé du monde à Arolla

Articles interceptés dans les médias
Répondre
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3198
Inscription : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

Nouvelliste du 19.01.18 - Coupé du monde à Arolla

Message non lu par arollablabla » 20 janv. 2018, 08:38

Image

Coupé du monde à Arolla, il prend la situation avec philosophie

Météo extrême - Pour la sixième fois, la route menant à Arolla est fermée cet hiver. Christophe Clivaz, épicier dans la station, témoigne.

Pour la sixième fois cet hiver, Christophe Clivaz, l'épicier d'Arolla, est coincé dans son village. Il prend la situation avec le sourire, même si tout n'est pas forcément facile. "Tant qu'on a l'électricité et qu'on peut téléphoner, on vit cela très bien."

Si l'homme a déjà connu des conditions extrêmes en étant parti une année en Islande, il vit des situations particulières à Arolla. "Mercredi, je suis descendu aux Haudères. J'ai dû m'arrêter une dizaine de fois, car on ne voyait plus la route."

Femme et enfants sont descendus

Pour éviter que ses enfants ratent des jours d'école ou des cours d'apprentissage, profitant d'un moment d'ouverture de la route, ils sont descendus un peu plus bas dans la vallée, dans une maison appartenant à la famille. "Ma femme et mes enfants sont aux Haudères, le dernier village où on est quasiment sûr que la route restera ouverte", explique le commerçant.

Christophe Clivaz est resté à Arolla, pour maintenir son magasin ouvert. "Il y a un peu de monde dans la station, dont une colonie. J'ai toujours des gens qui viennent au magasin." Il a suffisamment de provisions pour alimenter sa clientèle pendant plusieurs jours, voire plus longtemps si nécessaire.

Sur le plan économique la coupure de la route n'est pas catastrophique pour son commerce. "Nous sommes dans le creux de janvier. Si la route peut être ouverte pour le week-end, ça ira bien..." Une ouverture qui n'est pas assurée.

Manque d'informations

Christophe Clivaz ne se plaint pas de la situation, qu'il a déjà connue à plusieurs reprises en vingt ans de vie à Arolla. Cependant, il aimerait être mieux informé lors des coupures de la route. "Ce serait bien que les habitants soient avertis par SMS. Je n'ai appris la dernière fermeture que cinq minutes avant que tout soit coupé." Le message est lancé.

Jean-Yves Gabbud

Image



Répondre